Montpellier
Culture
Par Doerler Edouard
Publié le 28/10/2017 à 20:30

Chroniques d’Ovalie

Entre des entraînements exigeants et l’adrénaline des matchs, Léo, Hugo, Sango et Jean, qui ont 15 ans nous racontent leurs dix ans de vie en Ovalie. Le réalisateur montpelliérain Lucas Mouzas a suvi sur deux saisons les jeunes de l’école de rugby du Pic Saint-Loup, ceux qui sont à un âge où le monde bascule de l’enfance à l’âge adulte, de l’insouciance fraternelle à la compétition.

Leur école de rugby a formé quelques talents remarquables et remarqués au niveau international. Mais la structure est située dans un environnement en plein bouleversement, la campagne est rattrapée par l’explosion urbaine et l'école arrive aussi à cet âge des remises en questions, et les tentations pour aller au-delà des valeurs traditionnelles du « rugby école de vie »  apparaissent. Le réalisateur est intervenu à ce moment. Ce climax et de jeunes personnages touchants filmés avec tendresse et à bonne distance par Lucas Mouzas, font la réussite de ce film.


Chroniques d’Ovalie est une coproduction viàOccitanie avec Land Doc Production et Dynamo Production, le film a eu le soutien de la Région Occitanie, le CNC, la Procirep-Angoa et a été sélectionné par le festival Cinemed 2017.