Toulouse
Culture
Par Barthe Vincent
Publié le 15/11/2020 à 15:14

Dieuzaide itinérance d'une œuvre

Dieuzaide itinérance d'une œuvre, un film d’Anna Thillet.

Peu d’artistes sont intimement liés à leur ville comme Dieuzaide l'est à Toulouse, et peu de villes doivent autant à un artiste.

Dieuzaide a réalisé l'Abécédaire de cette ville...

Toulouse de A à Dieuzaide.

Avec Doisneau, Ronis, Cartier-Bresson, Dieuzaide est un des piliers de la photo humaniste. C’est un artiste qui a constitué une œuvre colossale, polymorphe mais circonscrite à son territoire. Ce territoire c’est celui dont Toulouse fut capitale, l’Ibérie et le Sud-Ouest de la France, le royaume des Wisigoths. 

Les photos que réalise Dieuzaide en Espagne et au Portugal dans l’immédiat après-guerre sont entrées au panthéon de l’art photographique, la gitane, la petite fille au lapin... Pourtant Dieuzaide rejetait le terme d’artiste auquel il préférait celui d’artisan. C’est en artisan qu’il fut le témoin de plusieurs décennies d’Histoire de la capitale occitane. La photo de De Gaulle devant le capitole à la Libération en 1944, qui devint la photo officielle du Général. La une de Life pour cette photographie incroyable d’un mariage de funambulistes perchés au-dessus du capitole. Les palmiers des Jacobins, copiés par Dali dont il fera le portrait le plus célèbre. 

Dieuzaide fut le témoin privilégié de la métamorphose toulousaine, de l’ascension de la recherche et de l’industrie avec pour emblème Concorde. 

Toulouse et Dieuzaide, c'est une histoire d’amour. 

Comme toujours les histoires d'amour finissent mal, et l'œuvre qu'il a léguée à sa ville reste à valoriser.


Une coproduction viàOccitanie - France THM avec le soutien du CNC et de la PROCIREP-ANGOA.