Sète
Culture
Par Marilyn Beaufour
Publié le 12/07/2018 à 13:45

Festival : Le must du jazz est à Sète dès ce soir !

Il est aujourd’hui l’un des plus importants rendez-vous pour les amateurs de bon jazz. Le 23e festival Jazz à Sète, outre ses concerts du soir au Théâtre de la mer, investit la ville avec projections, rencontres avec les artistes en matinée, apéros musicaux, ateliers et before les pieds dans le sable. Et comme à l’accoutumée deux musiciens ou groupes par soirée.

L’ouverture de cette 23e édition est dévolue à Avishaï Cohen au sommet de son génie créatif. Naviguant avec aisance entre la musique classique, le jazz ou encore les chants traditionnels judéo-espagnols, il mêle chants, groove et virtuosité. Il est suivi sur scène par le jazz joyeux et dansant de Fred Nardin. Le lendemain c’est au tour de l’immense pianiste de jazz, Gonzalo Rubalcaba et son trio et aussi du batteur Mark Guiliana et son jazz quartet d’enflammer la scène du Théâtre de la mer.

 

 

Jacob Banks et Thomas de Pourquery

Le 16 juillet programme l’artiste de l’année des Victoires du jazz 2017, Thomas de Pourquery Supersonic et un coup de cœur Jacob Banks, chantre d’une soul poétique et contemporaine. Avec sa voix rauque et stupéfiante, il est un phénomène de la digital soul. Le 17, place à une légende, Don Bryant, sur scène avec The Bo-Keys, et une jeune diva solaire, Deva Mahal, fille du bluesman Taj Mahal. 

 

Un orchestre à la Spike Jones

Saluons le retour du trompettiste Roy Hargrove. Avec son quintet il sublime la scène de ce petit bout de Méditerranée le 18 et la partage avec le contrebassiste Christian McBridge et New Jawn pour une formation originale, trompette et batterie. La promesse d’une soirée passionnante. On ne présente plus Chick Corea, maître incontesté des claviers, de la fusion électrique et du jazz rock. Avec lui le 19, The Akoustic Band, le contrebassiste John Patitucci et le batteur Dave Weckl. En 1re partie, Thierry Balin Quartet, gagnant du tremplin Jazz à Sète 2018. La manifestation se termine en apothéose avec le groupe Hudson et un grand orchestre à la Spike Jones, Fred Pallem et le Sacre du Tympan, soit quinze musiciens pour un déchaînement exubérant de reprises de BO funky et soul jazz. 

Jusqu’au 20 juillet à 21h. Théâtre de la mer. De 30€ à 45€. Pass 2 jours de 44€ à 67€. Infoline : 04 99 04 71 71 et www.jazzasete.com