Générac
Economie
Par Chamerlat Laury
Publié le 05/08/2019 à 17:42

Incendies à Générac : Un bilan économique lourd pour les agriculteurs

C’est un constat douloureux pour Nicolas Ricome, vigneron dans le Gard. Son domaine, le château Valcombe, n’a pas échappé aux flammes lors de l’incendie de Générac survenu la semaine dernière.


Entre 4 000 et 5 000 souches ont brûlés. Le reste de son exploitation a été sauvé grâce à l’intervention des pompiers. Selon une première expertise, le vigneron estime avoir perdu 40% de sa récolte. Le cas de Nicolas Ricome est loin d’être isolé. Au total, sur la commune de Générac, 800 ha sont partis en fumée en moins d’une semaine.


Ce lundi matin, une réunion était organisée au château de Générac pour dresser le bilan des dégats. Durant plus d'une heure, agriculteurs sinistrés, chambre d'agriculture du Gard, syndicats agricoles, ONF (Office National de la Forêt) ainsi que représentants de la mairie et de l'Etat ont fait le point sur les conséquences de l'incendie, mais surtout, sur les solutions pour l'avenir. 


Frédéric Touzellier, maire de Générac, a annoncé qu'une demande auprès de l'Etat sera faite afin de classer la commune en état de catastrophe naturelle pour les deux incendies. La commune va également demander son inscription en DFCI (Défense de la forêt contre les incendies). Ce dispositif d’Etat mise sur la prévention avec l’équipement, l’aménagement et l’entretien de l’espace forestier.