Nîmes
Politique
Par Pellegry Anne Sophie
Publié le 14/11/2017 à 03:45

La cour d'appel de Nîmes et le TGI de Montpellier menacés

Des professionnels du droit, mais aussi des élus, des commerçants et des étudiants dans les rue Nîmes lundi 13 novembre… Ils manifestaient pour sauver la cour d’appel de la ville.

Occitanie, PACA & Auvergne-Rhône-Alpes, la cour d'appel pourrait être amputée de la moitié de ses dossiers. C'est l'une des mesures de la réforme de la carte judiciaire dont le but est de réduire le nombre de juridiction dans chaque région. 

Pour les habitants de l’ex-Languedoc-Roussillon, il faudrait donc aller à la cour d'appel de Montpellier ou de Toulouse… Les juristes craignent la suppression de postes, mais aussi un engorgement des dossiers dans les cours d'appel des deux métropoles de la région.

Même crainte à Béziers ou une autre structure judiciaire est menacée par la réforme de la garde des Sceaux. Il s'agit du tribunal de Grande instance qui serait fermé au profit de celui de Montpellier. Les avocats du barreau de Béziers étaient massés devant le palais de justice de Béziers.​

Les mesures gouvernementales concernant la cour d'appel de Nîmes et le TGI de Montpellier sont en cours de concertation. Les décisions devraient être connues début 2018.​