Toulouse
Société
Par Barthe Vincent
Publié le 18/01/2020 à 21:00

Le documentaire "Hôtel Régina", le premier film réalisé par Matthias Berger

Le Regina était un bâtiment emblématique de Toulouse, situé stratégiquement face à la Gare Matabiau, au bord du Canal du Midi et au départ de la rue Bayard une artère principale et fort connue des toulousains. 

Au cœur d’un quartier populaire qui est voie de gentrification.

Le film montre l’engagement et la générosité de sa propriétaire, Aliette Sicre, issue d’une vieille famille bourgeoise toulousaine qui a voué sa vie à cet ancien grand hôtel transformé en immeuble d’appartements loués à bas prix à des gens dans le besoin.

Mais la vieille dame de plus de 85 ans ans ne pouvait faire face. 

L’immeuble, parfois squatté, donnait des signes inquiétants de vétusté.

Le film montre l’essoufflement de cette dame et de cette générosité qui n’a plus court. 

Madame Sicre devait transmettre son bien, un jeune agent immobilier l’accompagne.

Il est d’une autre école, plus business mais il est touché, surpris par l'engagement de cette vieille dame . 

On est ému en voyant ce film, d’autant plus que l’on connait le contexte. 

Le Regina a brulé alors que s'achevait le tournage. 

Ce fut un fait divers important survenu il y a tout juste un an.

La presse avait alors décrit un immeuble insalubre, et l’on a pu penser que l’on avait là une affaire de marchand de sommeil.

Aliette n’a pas résisté à ce coup du sort. Elle est morte l’été suivant. Le documentaire de création, filmer le réel au long cours donne une autre image de la vérité, bien différente du traitement de l'actualité.

Ce premier film réalisé par Matthias Berger l'affirme avec brio.