Toulouse
Société
Par Forgeois Stéphanie
Publié le 11/10/2019 à 17:54

Les hôpitaux et cliniques privées toulousaines rejoignent le mouvement de grève du CHU de Purpan

Nouvelle journée de mobilisation au CHU de Purpan à Toulouse. Depuis trois semaines le ton est monté entre le personnel hospitalier et la direction qui ne réagit pas face aux grèves répétées des employés. Aujourd'hui c'est la troisième journée noire et petite nouveauté, l'hôpital de Rangueil et de Joseph Ducuing ont rejoint les rangs en solidarité ainsi que certaines cliniques privées. Bien que les revendications soient légèrement différentes en fonction de la taille des établissements, depuis lundi le personnel de Durcuing demande une aide soignante supplémentaires la nuit et une augmentation de la plage horaire de l'infirmière d'accueil. Pour l'hôpital de Rangueil il s'agit de l'embauche d'une infirmière et d'un aide soignant. 

Face à ses grèves les patients sont démunis. N'étant plus accueillis à Purpan ils sont envoyés vers les autres établissements déjà surchargés. Jeudi dernier, l'hôpital de Rangueil, qui réalise 130 entrées par jour a dû gérer 29 patients supplémentaires.

Les cliniques privées n'étaient pas présentes pour cette manifestation, mais la mobilisation est bien en place. A la clinique de l'Union, en grève depuis jeudi 10 il manque cet après midi 34 personnes sur 38 alors qu'elle réalise une entrée annuelle de 30 000 patients ce qui la place première clinique d'accueil pour les urgences.