Nîmes
Sport
Par Kunz Alexis
Publié le 13/09/2018 à 20:56

Matchs truqués : Prison ferme pour les anciens du Nîmes olympique

Lourde peine pour les anciens dirigeants du Nîmes olympique dans le procès des matchs truqués.

Serge Kasparian et Jean-Marc Conrad écopent de trois ans de prison dont 18 mois fermes. En 2014, le Nîmes olympique était englué dans le bas du classement de Ligue 2 et risquait la relégation. Serge Kasparian et Jean-Marc Conrad ont alors décidé d’approcher plusieurs adversaires pour trouver un arrangement. En cause notamment, la dernière rencontre de championnat contre Caen. Les deux équipes se sont quittés sur un match nul 1-1 qui permettaient aux Normands d’assurer leur montée dans l’élite et aux Crocos de se maintenir en Ligue 2. L’ancien président de Caen a lui aussi été condamné par le tribunal correctionnel de Paris. Si la peine est plus légère, il écope tout de même de 15 mois de prison avec sursis.