Barcelona
Société
Par Lapierre Tristan
Publié le 23/10/2017 à 15:38

Semaine cruciale pour les Catalans

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a dégainé l’article 155 de la constitution, samedi 21 octobre. Le Sénat doit se réunir vendredi 27 pour le ratifier. L’exécutif catalan sera alors destitué. Des élections régionales seront ensuite organisées dans les 6 mois. Ce conflit entre Madrid et Barcelone dure depuis le début du mois.

Tout commence le 1er octobre. Des milliers de Catalans se pressent devant les bureaux de votes pour participer au référendum d’indépendance. La police espagnole tente d’empêcher le scrutin et charge les manifestants : 92 personnes sont blessées. 

Le lendemain, le « oui » l’emporte à 90 %. Plusieurs rassemblements se succèdent, certains pour dénoncer les violences policières, d’autres pour défendre l’unité de l’Espagne. Le 10 octobre, le président de la Catalogne Carles Puigdemont déclare que "sa région doit devenir un Etat indépendant sous forme de République". Le gouvernement sévit. Des chefs d’associations indépendantistes sont arrêtés la semaine dernière. 


Face à l’annonce de Rajoy qui va donc utiliser l’article 155, le parlement Catalan va se réunir de son côté jeudi 26 octobre. L’objectif ? Présenter un recours et ainsi empêcher la gestion de la Catalogne par Madrid.