La Grande-Motte
Sport
Par D'Harlingue Julie
Publié le 05/05/2020 à 18:24

Une lettre adressée au gouvernement pour rouvrir les plages à "l'Australienne"

Et si l’accès à la plage était autorisé uniquement à la pratique sportive dès le 11 mai ? C’est ce que réclament des élus Bretons à l’initiative de la pétition #Rendeznouslamer. Le texte propose un accès raisonné aux plages uniquement pour le sport.

Rapidement, le texte a fait échos aux élus d’Occitanie. De Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales, à La Grande Motte dans l’Hérault, les communes du littoral vivent essentiellement du tourisme.

Ouverture des plages dès le 11 mai oui, mais à l’Australienne : sans serviette ni bronzette, juste pour la marche, ou d'autres pratiques sportives comme le kite-surf, le paddle ou encore un tour en bateau. 

La lettre a été adressée au Premier ministre Édouard Philippe, chargé du plan de déconfinement. Elle a été signée par une soixantaine de députés français dont 8 d’Occitanie… Et notamment Patrick Vignal, parlementaire LREM qui appelle le gouvernement à "faire confiance aux maires". 

Des propositions sur la sécurité sanitaire doivent être débattues entre les élus ce jeudi ; du côté des professionnels du nautisme, on attend le feu vert de l'État : c’est à dire l’autorisation de naviguer. 

Jean-Jacques Maniez, fondateur de Randojet et représentant du Syndicat professionnel des activités nautique d’Occitanie, qui, habituellement met ses jet ski et bateaux à l’eau en avril, est sur le pont. Le protocole d’hygiène est déjà bien rôdé. Masques, gestes barrières, distanciations sociales, tout peut être mis en place rapidement pour la sécurité du client. D’après lui, chaque société de sport nautique réaliserait environ 300.000 euros de chiffre d’affaires sur une saison en Occitanie. Pour ne pas mettre la clé sous la porte, elles espèrent au moins en réaliser la moitié cette année… 

En attendant un signe du gouvernement, les plages restent fermées au public jusqu’au 1er juin.